Historique

Origines

En 2000 le recteur de l’académie de Dijon souhaite que le projet Arianedijon devenu depuis Liberscol soit encadré par le laboratoire des sciences de l’éducation dirigé par A. JAILLET de l’université de Strasbourg, et comprenant d’autres universitaires spécialistes notamment des sciences cognitives. A. Jaillet met à disposition une équipe de développement et s’occupe de l’hébergement du logiciel pour une douzaine d’établissements Bourguignons qui ont depuis toujours continué avec Liberscol.

L’Université de Strasbourg a redéveloppé l’application pour en faire une solution libre, Liberscol, qui sera retenu, au sein d’Arianedijon, lors de l’appel à projet dit « ENT » pour les bureaux virtuels lancé en 2003; huit projets du secondaire et deux projets du primaire ont reçu notification de leur soutien en juillet 2003, et des modalités financières en septembre 2003. Un processus de conventionnement entre l’État, la CDC (Caisse des Dépôts et Consignations) et les collectivités territoriales s’est alors engagé.

Alain Jaillet, docteur en sciences de l’éducation, professeur des universités